Thérapie crânio-sacrée
"Seuls les tissus savent"

Thérapie crânio-sacrée

Depuis notre naissance, nous vivons des traumatismes physiques, émotionnels ou chimiques, qui créent des rétentions dans notre corps, c’est à dire des zones de densité.

 

Pour garder la santé, le corps doit s’adapter à ces tensions et être en constante recherche d’un équilibre:

 

Il va produire des schémas posturaux, des déformations, dans le but d'accommoder ces traumatismes, tout en permettant au corps de se mobiliser avec le minimum de dépense d'énergie.

 

Le corps n'y arrive que jusqu'à un certain seuil.

Un mal être ou une maladie surviennent lorsque le système ne parvient plus à trouver un équilibre parmi toutes ces contraintes et n’arrive plus à compenser.

L’harmonie est alors rompue.

 

L’objectif de tout thérapeute est de redonner du mouvement, de la circulation, de la communication cellulaire qui permettra à l’organisme de s’adapter et ainsi de recréer l’harmonie et retrouver la santé.

 

La thérapie repose sur quatre principes ostéopathiques

Le rôle de l'artère
Le rôle de l'artère
Le rôle de l'artère est absolu. Ce qui veut dire que la vascularisation des structures est la fonction la plus importante, et tout ralentissement, engorgement, stase, provoque la pathologie ou la maladie.
La structure
La structure
La structure gouverne la fonction. La forme de la structure (os, muscle...) décide des mouvements possibles ou non. Si ces rapports de mobilité sont perturbés, il y aura modification de la fonction.
Le corps
Le corps
Le corps est une unité fonctionnelle indissociable. Toutes les parties du corps sont étroitement reliées par l'intermédiaire des tissus organiques. Le blocage d'un tissu affecte ses voisins et les structures à distance.
Le corps : un système d'autorégulation
Le corps : un système d'autorégulation
Le corps possède la faculté de fabriquer ses propres remèdes contre la maladie et autre élément toxique, à condition que le corps soit en état structurel normal, dans un environnement favorable et qu'il soit alimenté sainement.

Déroulement d’une séance

La thérapie crânio-sacrée met en avant la relation étroite entre le crâne et la sacrum qui se fait par l'intermédiaire de la dure mère, une grande membrane intracrânienne qui longe la colonne vertébrale et s'insère sur le sacrum.

 

Il existe un mouvement rythmé de ce système crâne-sacrum qui est le MRP, le mouvement respiratoire primaire.

Si ce rythme est présent et souple, et que le mouvement crâne-sacrum est synchronisé, le corps sera en bonne santé, avec une impression de relâchement, de tranquillité, de légèreté, et un effet profond sur toute la circulation périphérique accompagné d’un bien être général.

 

La séance dure entre 45 et 60 min.

Si la personne n’a jamais eu de traitement auparavant, la thérapie peut nécessiter deux à trois séances pour un premier soin.

Les séances seront espacées de trois semaines minimum afin de laisser le temps au corps de retrouver un équilibre.

 

Andrew Taylor Still disait: « Enlever tous les obstacles et lorsque cela est fait, la nature fera le reste. »

 

Le soin sera accompagné de conseils sur la posture et d’exercices à réaliser à la maison afin de maintenir l’équilibre du corps.

Il est important de comprendre son corps et d’en prendre soin!!!

 

 

PHYSIOSTEOLAC © 2018 - RÉALISÉ PAR EMANIAK - TOUS DROITS RÉSERVÉS

 

 


Thérapie crânio-sacrée

"Seuls les tissus savent"

 

 

Le rôle de l'artère

 

Le rôle de l'artère est absolu. Ce qui veut dire que la vascularisation des structures est la fonction la plus importante, et tout ralentissement, engorgement, stase, provoque la pathologie ou la maladie.

 

La structure

 

La structure gouverne la fonction. La forme de la structure (os, muscle...) décide des mouvements possibles ou non. Si ces rapports de mobilité sont perturbés, il y aura modification de la fonction.

 

 

Le corps

 

Le corps est une unité fonctionnelle indissociable. Toutes les parties du corps sont étroitement reliées par l'intermédiaire des tissus organiques. Le blocage d'un tissu affecte ses voisins et les structures à distance.

 

 

Le corps : un système d'autorégulation

 

Le corps possède la faculté de fabriquer ses propres remèdes contre la maladie et autre élément toxique, à condition que le corps soit en état structurel normal, dans un environnement favorable et qu'il soit alimenté sainement.

 

 

 

 

 

Thérapie crânio-sacrée

"Seuls les tissus savent"

 

 

Le rôle de l'artère

 

Le rôle de l'artère est absolu. Ce qui veut dire que la vascularisation des structures est la fonction la plus importante, et tout ralentissement, engorgement, stase, provoque la pathologie ou la maladie.

 

 

La structure

 

La structure gouverne la fonction. La forme de la structure (os, muscle...) décide des mouvements possibles ou non. Si ces rapports de mobilité sont perturbés, il y aura modification de la fonction.

 

 

Le corps

 

Le corps est une unité fonctionnelle indissociable. Toutes les parties du corps sont étroitement reliées par l'intermédiaire des tissus organiques. Le blocage d'un tissu affecte ses voisins et les structures à distance.

 

 

Le corps : un système d'autorégulation

 

Le corps possède la faculté de fabriquer ses propres remèdes contre la maladie et autre élément toxique, à condition que le corps soit en état structurel normal, dans un environnement favorable et qu'il soit alimenté sainement.

info@physiosteolac.ch 021 808 03 02

 

 

Thérapie crânio-sacrée

"Seuls les tissus savent"

Thérapie crânio-sacrée

La thérapie repose sur quatre principes ostéopathiques

Déroulement d’une séance